Névralgie d’Arnold

La névralgie d’Arnold est une affection neurologique caractérisée par la compression ou l’inflammation d’un nerf crânien, le nerf grand pectoral. C'est une affection douloureuse qui peut entraîner des symptômes tels que des fourmillements, des picotements ou une sensation de brûlure dans le bras et la main.

Trouver un spécialiste en Neurologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Souvent confondue avec un simple torticolis ou une cervicalgie passagère, la névralgie d’Arnold provoque de violentes douleurs au niveau de la tête, qui peuvent grandement impacter la vie quotidienne. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette pathologie, ses symptômes et les traitements existants pour la soulager.

Définition : qu’est-ce que la névralgie d’Arnold ?

La névralgie d’Arnold est une atteinte du nerf grand occipital ou nerf d’Arnold. Le nerf d’Arnold est chargé d’innerver les muscles profonds du cou. Il a un rôle moteur (mobilité du cou) et un rôle sensitif (qui nous permet de sentir le cuir chevelu). La compression du nerf provoque d’importantes douleurs à la tête pour le patient.

Quelles sont les causes de la névralgie d’Arnold ?

La névralgie d’Arnold peut être due :

  • à une contraction musculaire locale : au niveau du muscle oblique inférieur de la tête (ou grand oblique) ou du muscle trapèze supérieur. Ces phénomènes provoquent une compression du nerf d’Arnold ;
  • à une arthrose des vertèbres cervicales supérieures. La diminution des mouvements du cou provoquée par l’arthrose provoque une inflammation qui s’étend au niveau des muscles adjacents. Le nerf d’Arnold passe dans cette région, et peut donc être touché. La diminution des mouvements du cou peut également entraîner une contraction des muscles qui induisent eux-mêmes une compression sur le nerf d’Arnold ;
  • à un traumatisme (unique ou répété) qui engendre une irritation ou une lésion du nerf d’Arnold ;
  • à une cavité qui se forme dans la moelle épinière et qui irrite le nerf d’Arnold : c’est la syringomyélie ;
  • à un état de stress important qui accentue les tensions musculaires du cou, et contribue à l’irritation du nerf d’Arnold ;
  • à d’autres pathologies telles que : une malformation médullaire, une hernie, un kyste, une polyarthrite rhumatoïde, une excroissance osseuse.  

Quels sont les symptômes de la névralgie d’Arnold ?

La manifestation la plus fréquente de la névralgie d’Arnold est une douleur à la base du crâne, qui irradie à l’arrière de la tête. La douleur peut se propager au front et derrière l’oreille. Elle est la plupart du temps unilatérale, et prend la forme d’une brûlure continue ou de décharges électriques aléatoires dans les territoires innervés par le nerf d’Arnold. Des maux de tête (céphalées) peuvent aussi apparaître, ainsi qu’une sensibilité au niveau du cuir chevelu.

Quel diagnostic pour une névralgie ou syndrome d’Arnold ?

Le médecin réalise tout d’abord un examen clinique et neurologique pour identifier une sensibilité. Un interrogatoire permet de retracer l’histoire de la pathologie. Il peut être accompagné d’un examen physique avec une mesure de la pression artérielle, un examen du cuir chevelu, ainsi qu’un examen neurologique.

 

La radiographie n’est pas très utile dans le diagnostic de ce type de névralgie, en revanche, elle permet d’exclure d’autres pathologies avec des symptômes similaires : les migraines, les céphalées dues à une hypertension, les algies vasculaires de la face… Les prescriptions d’une IRM et d’un scanner sont parfois utilisées pour le diagnostic d’une névralgie d’Arnold. Ces deux examens permettent de visualiser les conflits neuro-musculo-squelettiques.

Quels traitements pour soigner et soulager une névralgie d’Arnold  et des douleurs derrière la tête ?

La névralgie d’Arnold, du fait des douleurs, peut devenir très invalidante au quotidien lorsqu’une personne est atteinte.

La cause est le plus souvent d’ordre neurologique, musculaire ou squelettique. Le recours à des séances de kinésithérapie ou d’ostéopathie est une très bonne option pour apaiser les douleurs. La prise de médicaments de type antalgiques, anti-inflammatoires et myorelaxants sur prescription permet de diminuer la sensation de douleur, et de rendre la vie du patient plus confortable. L’infiltration de corticoïdes ou de toxine botulique est parfois proposée.

Des anesthésiants sont parfois utilisés en infiltration locale, en association avec les corticoïdes. C’est la technique de la mésothérapie.

 

D’autres petites actions du quotidien peuvent soulager la douleur :

  • l’utilisation de poches de chaud et de froid de façon alternée par période de 10 à 15 min, 2 à 3 fois par jour ;
  • automassage du cou ;
  • la réalisation d’exercices d’assouplissement de la nuque ;
  • la pratique de la relaxation respiratoire ;
  • la prise de curcuma et d’oméga-3.  

Dans les cas les plus invalidants, la chirurgie peut être indiquée. Elle consiste à placer des électrodes sur le nerf d’Arnold. L’influx sensitif non douloureux créé estompe la douleur.

La névralgie d’Arnold est une pathologie difficile à diagnostiquer, et souvent confondue avec d’autres pathologies. Le chemin vers un diagnostic précis est parfois long. Afin que la maladie ne provoque pas de douleur chronique et invalidante, elle nécessite une bonne prise en charge.



Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste neurologue au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les médecins neurologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment soigner des névralgie d'Arnold ?

La névralgie d'Arnold est une maladie qui peut se soigner via des traitements médicamenteux, des séances de kinésithérapie et d'ostéopathie, et par la mésothérapie.

Comment détecter la maladie d'Arnold ?

La névralgie d'Arnold se caractérise par une douleur intense et unilatérale en bas du crâne, derrière la tête. Pour diagnostiquer cette pathologie, le médecin réalise des examens cliniques et neurologiques.

Comment décoincer le nerf d'Arnold ?

Pour décoincer le nerf d'Arnold, il est possible d'avoir recours à des séances de kinésithérapie et d'ostéopathie.

Névralgie d'Arnold comment dormir ?

La névralgie d'Arnold peut être extrêmement invalidante et perturber le sommeil. Afin de mieux dormir, privilégiez la position sur le dos et choisissez un oreiller confortable.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements