Laparotomie ou cœliotomie

La laparotomie ou "opération à ventre ouvert" est une intervention chirurgicale, qui permet d'avoir une vue directe des organes abdominaux pour diagnostiquer ou traiter diverses maladies. 

Trouver un spécialiste en Chirurgie bariatrique à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

La laparotomie est une technique chirurgicale qui consiste à pratiquer une incision plus ou moins importante au niveau de la cavité abdominale. Si la laparotomie est de moins en moins pratiquée, elle reste néanmoins incontournable dans certaines interventions chirurgicales.

Définition : qu’est-ce que la laparotomie ?

Le terme laparotomie provient du préfixe "laparo" qui désigne le flanc et du suffixe "tomie" qui signifie découper. Une laparotomie se définit ainsi comme une incision ou une ouverture de l’abdomen. Cette ouverture peut se réaliser de façon horizontale ou verticale.

On appelle également cet acte chirurgical "opération à ventre ouvert". La laparotomie permet ainsi d’avoir accès rapidement à tous les organes de la cavité abdominale et pelvienne. La laparotomie est cependant remplacée de plus en plus, quand cela est possible, par la cœlioscopie, qui est une technique chirurgicale moins invasive.

Quand faire une opération du ventre de type laparotomie ?

La laparotomie est une technique chirurgicale qui permet d’accéder directement à la zone abdominale en écartant les couches de l’épiderme, des muscles et le péritoine. La laparotomie est une technique pratiquée quand la cœlioscopie est impossible. Elle peut être utilisée en chirurgie digestive, mais également en urologie ou en gynécologie.

La laparotomie est pratiquée quand il y a traumatisme abdominal. L’ouverture de la cavité abdominale permet alors de visualiser les organes, de réaliser un diagnostic précis et d’intervenir sur d’éventuelles lésions. La laparotomie est également indiquée en cas de blessures par balle ou de péritonite. La laparotomie est également utilisée en cancérologie ou lors d’éviscération.

 

Prendre rendez-vous en ligne

Comment se déroule une laparotomie et quelle est sa durée ?

La durée d’une intervention durant laquelle on pratique une laparotomie est très variable.

Certaines petites interventions ne nécessitent qu’une petite laparotomie, alors que d’autres nécessitent une plus grande ouverture. Avant l’intervention chirurgicale demandant une laparotomie, une consultation anesthésique préopératoire est obligatoire.

La laparotomie peut se dérouler sous anesthésie générale ou sous anesthésie locorégionale. Lors d’une laparotomie, le chirurgien va ouvrir la cavité abdominale ou la cavité pelvienne à l’aide d’un bistouri, en incisant la peau, les muscles puis le péritoine. L’incision peut s’effectuer de différentes façons, elle peut être verticale, médiane, basse et horizontale ou transversale. Une sonde vésicale est obligatoirement posée, et des redons (drains) sont également utilisés.

Une fois l’intervention réalisée (réparation de lésion, ablation d’une partie d’un organe, traitement d’une infection…), l’ouverture va être refermée à l’aide d’agrafes, de points ou de colle.

✍️ A noter : Parfois, le chirurgien peut ne pas refermer l’incision et laisser l’ouverture et utiliser des pansements spécifiques.

Quels sont les résultats de cette chirurgie de l'abdomen ?

Les résultats d’une intervention chirurgicale dans laquelle une laparotomie est pratiquée sont variables en fonction du type de chirurgie pratiquée.

En cas de césarienne, la durée d’hospitalisation est variable de 72 à 96 heures. Dans les chirurgies digestives et gynécologiques, le résultat dépendra de la pathologie, du temps de l’intervention, de la longueur de la laparotomie.

En cas d’appendicectomie, la durée d’hospitalisation est de quelques jours. Généralement, après une laparotomie, l’intervention permet de visualiser avec précision les organes de la cavité abdominale, et si plusieurs organes doivent être opérés, la laparotomie permet un gain de temps et d’efficacité. Dans les interventions plus compliquées, la durée de l’hospitalisation pourra être plus longue, mais cela ne signifie pas que la cicatrice de la laparotomie sera plus importante. Généralement, l’ouverture est adaptée à la chirurgie pratiquée. 

✍️ A noter : Les ouvertures de l’abdomen sont de plus en plus petites.

Quelle est la cicatrice après une laparotomie verticale, transversale ou de Pfannenstiel ?

La cicatrisation d’une laparotomie varie en fonction du type de peau, mais aussi du type de laparotomie pratiquée et de chaque personne.

La cicatrice pourra être verticale ou horizontale et plus ou moins importante suivant l’incision réalisée : 

  • Dans le cas d’une laparotomie verticale, la cicatrice pourra s’étendre du nombril jusqu’au bord inférieur du sternum.
  • Dans le cas d’une laparotomie verticale, la cicatrice sera étendue au-dessus ou au-dessous du pubis.
  • Dans le cas d’une laparotomie transversale, la cicatrice se trouvera au niveau des côtes.
  • En cas de césarienne ou de chirurgie pelvienne, une incision très basse appelée incision de Pfannenstiel ou laparotomie de Pfannenstiel donnera une cicatrice qui sera généralement cachée par les poils pubiens.

✍️ A noter : Après une laparotomie, il est essentiel de bien surveiller la cicatrice pour éviter que celle-ci ne s’infecte par exemple.

Quelle est la convalescence, la cicatrisation et la douleur après une laparotomie abdominale ?

Après une intervention ayant nécessité une laparotomie, il est essentiel de bouger le plus rapidement possible pour diminuer le risque de complications. La reprise du sport doit se faire progressivement.

  • Si la laparotomie pratiquée est petite, la reprise du sport pourra se faire un mois après l’intervention.
  • Si la laparotomie pratiquée est plus grande, il faudra généralement attendre au moins deux mois avant de reprendre une activité sportive.

✍️ A noter : Comme toute intervention chirurgicale, la laparotomie peut entraîner des complications, comme des hématomes, des problèmes d’infection. Les sutures peuvent lâcher ou parfois une éventration peut apparaître (formation d’un trou au niveau de la cavité abdominale). Il est important, dans les jours qui suivent l’intervention, de faire attention aux douleurs, à l’allure de la cicatrice et à la présence éventuelle de fièvre.

Par rapport à une cœlioscopie, la durée d’hospitalisation pour une laparotomie est allongée et la reprise du transit peut être plus longue. Les douleurs postopératoires peuvent être importantes, elles peuvent être traitées via une perfusion en intraveineuse d’analgésiques, par l’anesthésie de nerfs ou par la pose pendant quelques jours d’une analgésie péridurale (injection de médicaments antidouleurs via un cathéter placé dans le dos).

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en gastroentérologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les spécialistes gastroentérologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Vos questions fréquemment posées :

Comment s'habiller après une laparotomie ?

Après une laparotomie, il est préférable de privilégier des vêtements amples, confortables, légers et respirants, pour éviter de comprimer la cicatrice, favoriser la guérison et minimiser la douleur.

Comment se remettre d'une laparotomie ?

Il est important de reprendre une activité sportive après une laparotomie, ainsi que de surveiller comment évolue la cicatrice. En cas de douleurs postopératoires trop intenses, des analgésiques intraveineux, une anesthésie des nerfs ou une analgésie péridurale temporaire peuvent être prescrits.

Quels sont les principaux risques post-opératoires d'une laparotomie ?

Les complications post-laparotomie peuvent inclure des infections, des hématomes, des problèmes de cicatrisation, des éventrations, des complications liées à l'anesthésie, des saignements et des réactions allergiques. Il est important de surveiller attentivement les symptômes post-opératoires comme la douleur, l'apparence de la cicatrice et la présence de fièvre.

Examens associés à la Gastro-entérologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements

Elsan partage Page