Cholécystite

La cholécystite est une inflammation de la vésicule biliaire souvent causée par des calculs biliaires. Elle nécessite souvent une hospitalisation, mais des traitements médicamenteux et chirurgicaux existent.

Trouver un spécialiste en chirurgie viscérale et digestive à proximité

Retour

Qu'est-ce que la cholécystite au juste ? Dans quel cas est-elle classée comme chronique ou aiguë ? Quelles sont les causes de cette inflammation douloureuse de la vésicule biliaire ? Et surtout, comment peut-on la soigner ? Tout ce qu'il faut savoir.

Définition : qu'est-ce que la cholécystite ?

La cholécystite est une inflammation de la vésicule biliaire (organe de petite taille, en forme de poire, localisé sous le foie). Cette pathologie, de nature infectieuse, est en général liée à la présence de calculs biliaires (agrégation de cristaux) qui obstruent le canal cystique.

Quels sont les types de cholécystite ?

La cholécystite est une pathologie classée comme chronique ou aiguë.

 

La cholécystite chronique

Il s'agit d'une inflammation de la vésicule biliaire caractérisée par la répétition de crises. Celles-ci sont dues à des calculs biliaires qui se déplacent et bloquent périodiquement l'ouverture de la vésicule biliaire dans le canal cystique ou obstruent le canal cystique lui-même. Ces crises douloureuses et récidivantes proviennent généralement de crises antérieures de cholécystite aiguë.

 

La cholécystite aiguë

La cholécystite aiguë est une inflammation intense de la vésicule biliaire, généralement de nature infectieuse bactérienne. Elle débute par un épisode de douleurs fortes et prolongées du quadrant supérieur droit de l'abdomen. L'inflammation démarre sans infection, mais celle-ci peut se développer ensuite. La très grande majorité des personnes (plus de 95 %) ayant une cholécystite aiguë ont également des calculs biliaires. Cette inflammation intense de la vésicule biliaire peut provoquer l'accumulation de liquide, et in fine l'épaississement de ses parois.

Quelles sont les causes de la cholécystite ?

  • Lors de la digestion, la vésicule biliaire éjecte de la bile dans le canal cystique. Si des calculs sont présents, ils peuvent se déplacer pendant cette expulsion, provoquant ainsi une douleur appelée colique hépatique.
  • Lorsque le canal cystique reste bloqué de façon prolongée, une inflammation, voire une infection de la vésicule biliaire peut se développer : c'est la cholécystite aiguë.
  • La cholécystite peut toucher tout le monde, toutefois les femmes, les personnes âgées et les personnes en surpoids sont considérées comme davantage à risque. 

Quels sont les symptômes d'une inflammation de la vésicule biliaire ?

La cholécystite, qu'elle soit chronique ou aiguë, provoque des douleurs abdominales, conséquences du blocage de la vésicule biliaire. Ces douleurs abdominales sont appelées coliques hépatiques.

 

Symptômes de la cholécystite chronique

Les crises récurrentes de douleurs se ressentent dans la partie supérieure de l'abdomen au-dessus de la vésicule biliaire. Celle-ci est d'ailleurs sensible au toucher. Dans de rares cas, les individus qui souffrent de cholécystite chronique présentent de la fièvre. Les crises sont douloureuses ; toutefois, elles sont moins intenses que celles de la cholécystite aiguë et ne durent pas aussi longtemps.

 

Symptômes de la cholécystite aiguë

Cette inflammation cause des douleurs abdominales intenses, voire intolérables. Celles-ci atteignent leur pic en 15 à 60 minutes puis restent constantes. La douleur part du creux de l'estomac ou sous les côtes du côté droit et peut irradier jusqu'à l'épaule et l'omoplate droites. Elle peut durer des heures et être augmentée par la respiration. Le quadrant supérieur droit de l'abdomen est extrêmement douloureux au toucher. Les douleurs sont accompagnées de fièvre (supérieure à 38,5 °C) et des nausées et des vomissements sont fréquents.

Comment diagnostiquer la cholécystite ?

Les symptômes du patient évoquant une cholécystite, une douleur à la palpation située sous les côtes du côté droit et des examens complémentaires permettront aux professionnels de santé de poser le diagnostic.

 

L'échographie abdominale est généralement l'examen le plus adapté. Elle permet de détecter des calculs biliaires dans la vésicule, mais aussi du liquide autour de la vésicule ou un épaississement de la paroi vésiculaire, très significative en cas de cholécystite aiguë.

 

Lorsque le médecin passe la sonde de l'échographie sur l'abdomen en regard de la vésicule, une douleur vient confirmer le diagnostic. Lors de l'examen, le point sera également fait sur l'état des canaux biliaires, le foie et le pancréas.

 

La scintigraphie vésiculaire, une autre technique d'imagerie, est utile, car le diagnostic de cholécystite aiguë est difficile. Une substance radioactive (radionucléide) est injectée par voie intraveineuse, puis une caméra à rayons gamma détecte la radioactivité émise pour suivre le mouvement de la substance lorsqu'elle passe du foie vers les voies biliaires.

 

D'autres examens peuvent être prescrits, comme :

  • l'écho-endoscopie qui permet d'étudier de plus près la vésicule et le pancréas ;
  • le scanner ou l'IRM en cas de formes compliquées de cholécystite aiguë ;
  • la tomodensitométrie (TDM) de l'abdomen qui permet de détecter certaines complications, comme une pancréatite ou une déchirure dans la vésicule biliaire. 
  • Enfin, des analyses de sang sont réalisées pour évaluer le degré de fonctionnement du foie. 

Quels sont les traitements de la cholécystite ?

Dans la grande majorité des cas, l'hospitalisation des personnes souffrant de cholécystite aiguë ou chronique est nécessaire.

 

Les antibiotiques et analgésiques pour la cholécystite

Le plus souvent, des antibiotiques pour traiter l'infection bactérienne de la vésicule biliaire et des analgésiques pour soulager la douleur sont administrés par voie intraveineuse.

 

La cholécystectomie en cas de crise de cholécystite aiguë

Dans le cas d'une cholécystite aiguë, la vésicule biliaire est enlevée idéalement dans les 72 heures suivant l'apparition des symptômes. Lorsque la cholécystite est chronique, on attendra généralement la fin de la crise en cours. Cette intervention chirurgicale réalisée par un chirurgien digestif s'appelle la cholécystectomie. Elle consiste à enlever la vésicule biliaire et à vérifier l'absence de calculs dans les voies biliaires.

Quelles sont les complications possibles de la cholécystite ?

Dans le cadre d'un traitement adapté, la guérison de la cholécystite se fait généralement au bout de deux semaines. Sans traitement, la cholécystite peut évoluer en :

  • angiocholite ;
  • pancréatite aiguë ;
  • péritonite biliaire. 



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en médecine générale ou en chirurgie viscérale et digestive au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les médecins généralistes ou chirurgiens viscéraux et digestifs au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Quels aliments éviter pour la vésicule biliaire ?

Pour éviter une cholécystite il est recommandé de ne pas manger d'aliments gras.

Quels sont les signes d'une cholécystite ?

Les symptômes de la cholécystite comprennent la douleur à l'abdomen et la fièvre.

Comment soigner une cholécystite ?

Une cholécystite peut se soigner par la prise d'antibiotiques et d'analgésiques. Mais en cas de cholécystite aiguë, une cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire) peut être nécessaire.

Que veut dire vésicule biliaire alithiasique ?

La cholécystite alithiasique est une maladie caractérisée par une inflammation de la vésicule biliaire sans présence de calculs biliaires.

Traitements associés à la Gastro-entérologie

Examens associés à la Gastro-entérologie

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements

Elsan partage Page