Vertiges

Les vertiges peuvent résulter de diverses causes et sont souvent associés à d'autres symptômes spécifiques, allant des problèmes d'oreille interne aux troubles neurologiques.

Trouver un médecin généraliste à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

L’équilibre provient de la coopération de différents sens et capacités, comme la vue ou la proprioception. Le système vestibulaire contrôle la sensation d’équilibre. Quand un vertige a lieu, c’est le système vestibulaire qui dysfonctionne. Ce dysfonctionnement peut avoir différentes causes, soit directement liées à la partie vestibulaire périphérique (atteinte du nerf VII au niveau de l’oreille interne), soit liées à la partie vestibulaire centrale (au niveau de l’encéphale).

Définition : qu’est-ce qu’un vertige ?

Un vertige est une sensation d’étourdissement associée à un manque d’équilibre. Les vertiges peuvent avoir des causes très variables et peuvent toucher tous les âges, bien qu’ils soient plus fréquents chez les personnes âgées. Selon que la cause du vertige est liée à un problème au niveau de l’oreille ou au niveau du système nerveux central, on parle d’atteinte périphérique ou d’atteinte centrale.

Vertiges : un homme assis sur un canapé se tient les tempes, autour de lui, tout est brouillé.

 

Quels sont les types d'étourdissements ?

On peut classer les vertiges suivant leurs causes. Les vertiges peuvent être liés à un problème au niveau de l’oreille interne et plus particulièrement au niveau du nerf VII, comme c’est le cas pour le vertige positionnel bénin, la maladie de Ménière ou encore une labyrinthite. Ils peuvent être également liés à un problème central touchant l’encéphale, comme une hémorragie, une migraine ou une maladie neurologique comme la sclérose en plaques.

Vertige positionnel paroxystique bénin :

Ce type de vertige se traduit par une sensation de tangage associée parfois à des acouphènes. La plupart du temps, il s’agit d’un détachement de petits cristaux au niveau du liquide de l’oreille interne.

Maladie de Ménière :

La cause de cette pathologie n’est pas encore connue précisément. La maladie de Ménière est une pathologie dans laquelle il existe un dysfonctionnement au niveau de la pression qui règne dans les liquides de l’oreille interne.

Neurinome vestibulaire :

Le neurinome vestibulaire est une tumeur bénigne qui se développe au niveau du nerf vestibulaire et qui, en grossissant, peut provoquer des baisses d’audition, des vertiges, ou comprimer des structures anatomiques.

Inflammation de l’oreille interne :

Les structures de l’oreille interne, comme le labyrinthe, peuvent s’enflammer, on parle alors de labyrinthite. Ces inflammations sont le plus souvent dues à une infection virale.

Vertiges centraux :

Les vertiges centraux sont des vertiges dont la cause est une atteinte neurologique des structures de l’encéphale. Ces vertiges sont souvent moins marqués et associés à d’autres signes neurologiques. L’hémorragie cérébrale, la sclérose en plaques ou encore la migraine peuvent déclencher des vertiges centraux.

Quelles peuvent être les causes du vertige ?

Les vertiges peuvent être liés à des anomalies ou des pathologies touchant le nerf vestibulaire. Les vertiges peuvent également être liés à des maladies neurologiques, comme la maladie de Parkinson, des maladies auto-immunes comme le lupus, ou encore des hémorragies cérébrales. Certains médicaments peuvent également déclencher des vertiges (anti-inflammatoires non stéroïdiens, neuro-psychotropes, anticancéreux…). Parfois, les vertiges peuvent également être d’origine psychogène.

Quels sont les symptômes du vertige  (tête qui tourne etc.) ?

Les vertiges provoquent une sensation de tête qui tourne, un tangage associé parfois à des pertes d’équilibre. Les vertiges peuvent être associés à d'autres symptômes comme une baisse de l’acuité auditive, une sensation de malaise, ou l’apparition d’acouphènes. Quand les vertiges s’accompagnent de signes neurologiques, comme des troubles de la vigilance ou des troubles sensitifs et moteurs, une atteinte centrale est probable. Parfois, les vertiges peuvent également s’accompagner de palpitations ou de nausées.

Quand faut-il s’inquiéter des vertiges ?

Si les vertiges sont accompagnés de :

  • déficit cognitif,
  • violentes céphalées,
  • difficulté à rester debout,

il s’agit de signes d’urgence médicale.

Quand le mouvement involontaire des yeux (appelé nystagmus) ne peut pas s’arrêter après fixation visuelle, il s’agit également d’un signe de gravité.

Des vertiges répétés chez une personne âgée doivent également appeler à la plus grande prudence.

💡 Bon à savoir : Quand les vertiges se déclarent chez une personne présentant plusieurs facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires, comme des maladies chroniques (hypertension artérielle, diabète), des examens complémentaires voire une hospitalisation devront être envisagés.

Quel diagnostic pour le vertige ?

Le diagnostic se réalise tout d’abord en étudiant les symptômes et les conditions d'apparition des vertiges. Il est important de bien connaître les circonstances de survenue des vertiges, leur fréquence et leur intensité. La recherche d’un nystagmus est également importante pour le diagnostic. Une otoscopie (examen du tympan) et un examen de l’audition seront pratiqués. Certains tests spécifiques (Head Impulse Test, recherche de nystagmus central, test de Skew) peuvent être pratiqués ensuite afin de discriminer les vertiges périphériques des vertiges centraux. Le médecin pourra également procéder à la manœuvre de Dix et Hallpike (manœuvre permettant de déclencher un nystagmus) pour savoir s’il s’agit d’un vertige paroxystique bénin ou non. En cas de suspicion de vertige d’origine central, des examens d’imagerie médicale ou des examens neurologiques plus poussés devront être réalisés.

Prendre rendez-vous en ligne

Qu'est-ce qu'il faut faire quand on a le vertige : quels sont les traitements ?

Certains vertiges peuvent se résoudre spontanément, ainsi une partie des vertiges ne demande pas de traitement particulier. Certains médicaments, comme des antihistaminiques, des anti-nauséeux ou encore des benzodiazépines, peuvent être prescrits afin de soulager le patient. Des traitements anti-infectieux peuvent être prescrits en cas de labyrinthite. Des exercices de kinésithérapie et une rééducation vestibulaire peuvent également être des traitements pour soigner les vertiges, notamment les vertiges périphériques. Des traitements chirurgicaux peuvent dans certains cas permettre de traiter au mieux la cause des vertiges. En cas de vertiges associés à une pathologie neurologique ou touchant l’encéphale, la prise en charge de l’affection pourra permettre de les traiter.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en médecine générale au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les médecins généralistes au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Vos questions fréquemment posées :

Comment savoir si les vertiges sont graves ?

Si les vertiges s'accompagnent de troubles cognitifs, de maux de tête intenses, d'une instabilité debout, il faut consulter en urgence.

Quelle maladie peut provoquer des vertiges ?

Les vertiges peuvent résulter de diverses causes, notamment des troubles de l'oreille interne, des infections, des troubles neurologiques, ou des problèmes cardiovasculaires.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements