Cinquième maladie (mégalérythème épidémique)

La cinquième maladie, également connu sous le nom de mégalérythème épidémique, est une infection virale bénigne due au parvovirus B19. Principalement observée chez les enfants, elle se caractérise par une rougeur des joues et une légère fièvre. Cette maladie peut aussi toucher les adultes et présente des risques spécifiques pour la femme enceinte.

Trouver un médecin généraliste à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Qu'est-ce que la cinquième maladie ?

La cinquième maladie, aussi désigné sous le terme de mégalérythème épidémique, est une affection virale caractérisée par une éruption cutanée. Cette infection est majoritairement observée chez les enfants entre 5 et 10 ans. Le principal agent infectieux responsable de cette maladie est le parvovirus B19. La transmission de ce virus se fait par voie respiratoire, par contact direct avec une personne infectée. La maladie est généralement bénigne mais elle peut avoir des conséquences plus lourdes chez les personnes immunodéprimées ou les femmes enceintes.

Cinquième maladie - image d'un jeune enfant blond aux joues rouges, infecte par la cinquieme maladie aussi appelée megalerytheme epidermique - Elsan

 

Quelles sont les causes de la cinquième maladie ?

Le rôle du parvovirus B19

Le parvovirus B19 joue un rôle clé dans l'émergence de la cinquième maladie infantile. Ce virus spécifique à l'homme est capable de se répliquer uniquement dans les cellules de la moelle osseuse qui produisent les globules rouges. En infectant ces cellules, le virus provoque une interruption temporaire de la production de globules rouges, ce qui peut entraîner une anémie chez les personnes atteintes.

Les premiers symptômes d'une infection au parvovirus B19 sont une fièvre légère, des maux de tête et un écoulement nasal. Ces symptômes non spécifiques sont souvent confondus avec ceux d'un rhume commun. C'est au cours de la seconde phase, survenant une à deux semaines après l'infection initiale, que la cinquième maladie se manifeste véritablement en provoquant une éruption cutanée caractéristique de la maladie.

La transmission du parvovirus B19

Le parvovirus B19 se transmet principalement par voie respiratoire, par l'intermédiaire d'éternuements, de toux ou d'un contact étroit avec la personne infectée. C'est ce qui explique la concentration des épidémies dans des environnements clos comme les écoles ou au sein même du cercle familial.

Il est également possible que le virus se propage par voie sanguine, notamment lors d'une transfusion de sang infecté. Une transmission materno-fœtale peut également survenir, présentant des risques pour le fœtus.

Le virus est silencieux dans sa phase initiale ce qui signifie que le porteur du virus est contagieux avant l'apparition des symptômes, pendant la phase d'invasion qui précède l'éruption cutanée.

Le parvovirus B19 et la cinquième maladie infantile

Le parvovirus B19, agent infectieux responsable du mégalérythème épidémique ou cinquième maladie infantile, a été identifié en 1983. Ce virus présente un tropisme particulier pour les cellules souches érythroblastiques qu'il infecte et détruit, entraînant une interruption temporaire de la production de globules rouges. Chez une personne en bonne santé, ce phénomène passe souvent inaperçu. Cependant, chez les patients présentant une anémie hémolytique chronique, il peut être responsable d'une anémie aiguë.

Outre les symptômes cutanés caractéristiques, le parvovirus B19 peut provoquer d'autres troubles comme des douleurs articulaires. Chez l'adulte, il peut entraîner des polyarthralgies non spécifiques associées à des lésions cutanées et des pathologies plus rares (hépatiques, neurologiques, cardiaques ou néphrologiques).

Le parvovirus B19 peut également avoir des conséquences graves en cas de transmission materno-fœtale, entraînant des anasarques fœtoplacentaires et parfois la mort du foetus in utero.

Symptômes et manifestations de la 5ème maladie infantile

Les signes visibles de la maladie

L'éruption cutanée est le symptôme visible le plus distinctif de la cinquième maladie. Elle débute généralement par une rougeur sur les joues, donnant l'aspect de "joues giflées". Cette éruption peut ensuite s'étendre aux bras, aux jambes et au tronc. Les lésions cutanées peuvent être légèrement en relief et présenter des contours déchiquetés. Ces éruptions sont généralement symétriques sur le corps et peuvent être accompagnées de légère fièvre.

Outre les signes cutanés, des douleurs articulaires, appelées arthralgies, peuvent être observées, notamment chez les adultes. Celles-ci peuvent durer plusieurs semaines avant de disparaître.

Joues rouges chez l'enfant : un symptôme caractéristique

Chez l'enfant, l'apparition de tâches rouges sur les joues est généralement l'un des premiers symptômes visibles du mégalérythème épidémique. Cette rougeur caractéristique, souvent associée à une légère fièvre, est suivie d'une éruption cutanée à contours déchiquetés sur d'autres parties du corps (bras, jambes, tronc). L'intensité de cette rougeur peut varier d'un enfant à l'autre.

Cependant, il est crucial de ne pas se fier uniquement à ce signe pour établir un diagnostic, car d'autres affections peuvent également provoquer une rougeur des joues chez les enfants. Seul un professionnel de santé peut confirmer la présence de la cinquième maladie à partir de l'observation des symptômes et, si nécessaire, d'examens complémentaires.

Symptômes chez l'adulte : des manifestations différentes ?

Chez l'adulte, les symptômes de la 5e maladie peuvent différer des symptômes caractéristiques observés chez l'enfant. 

Des douleurs articulaires appelées arthralgies sont souvent rapportées. Ces douleurs peuvent toucher plusieurs articulations et durer de quelques jours à plusieurs semaines. Les articulations les plus fréquemment touchées sont les poignets, les genoux et les articulations des mains.

Les adultes peuvent présenter des symptômes plus généraux, similaires à ceux d'une grippe, comme une légère fièvre ou une fatigue. Enfin, certains adultes infectés par le parvovirus B19 peuvent ne présenter aucun symptôme.

La cinquième maladie est-elle contagieuse ?

Durée de la contagiosité : combien de temps est-on contagieux ?

Le mégalérythème épidémique devient contagieux à compter de 7 à 10 jours avant l'apparition des signes cliniques. Pendant cette période d'incubation, le virus est déjà présent chez personne infectée et peut se transmettre à d'autres personnes, même en l'absence de symptômes visibles. La contagiosité du virus diminue considérablement après l'apparition des symptômes : une fois que l'éruption cutanée apparaît, la personne infectée n'est généralement plus contagieuse. 

  • Début de la contagiosité : 7 à 10 jours avant l'apparition des signes cliniques.
  • Fin de la contagiosité : à partir de l'apparition de l'éruption cutanée.

Ces données peuvent varier en fonction de chaque individu et de l'évolution de la maladie. Il est donc recommandé de consulter un professionnel de santé pour obtenir des conseils adaptés à chaque cas.

Eviction scolaire : quand est-elle recommandée ?

L'éviction scolaire en cas de cinquième maladie n'est pas systématique. La contagiosité du virus est maximale avant l'apparition des symptômes, plus précisément durant la période d'incubation. C'est donc souvent avant même de savoir que l'élève est atteint du mégalérythème épidémique que celui-ci a déjà pu transmettre le virus à ses camarades.

Cependant, dans certaines situations spécifiques, l'éviction peut être envisagée. Par exemple, dans les classes où se trouvent des enfants immunodéprimés ou des femmes enceintes parmi le personnel, une évaluation au cas par cas permettra de déterminer s'il est plus sûr de congédier l'élève atteint.

Enfin, les décisions d'éviction scolaire sont généralement prises en accord avec les directives des autorités sanitaires et éducatives locales. Il est donc recommandé de se référer à ces institutions pour obtenir des informations précises et actualisées.

Diagnostic de la cinquième maladie infantile

La confirmation du diagnostic de cinquième maladie est basée sur la reconnaissance des symptômes cliniques, notamment l'éruption cutanée distinctive. Cependant, des tests complémentaires peuvent être nécessaires dans des situations spécifiques.

  • Dans le cas d'une infection suspectée chez un adulte, ou d'un contact avec une femme enceinte, des tests en laboratoire peuvent être requis.
  • Pour les patients présentant une anémie hémolytique chronique, une confirmation paraclinique est justifiée.
  • Les analyses de sang sont généralement réservées aux enfants présentant une maladie du sang connue ou un système immunitaire déficient.

Ces tests peuvent comprendre une PCR sanguine en phase aiguë ou une sérologie pour détecter les IgM (immunoglobulines M) spécifiques à la présence d'un antigène étranger. Cependant, il n'est généralement pas recommandé de faire une sérologie chez les patients immunocompétents.

Dans un contexte épidémique, aucun examen complémentaire n'est nécessaire pour poser le diagnostic. Le professionnel de santé se base alors principalement sur les signes cliniques observés.

Prendre rendez-vous en ligne

Le traitement du mégalérythème épidémique

Le traitement de la cinquième maladie infantile vise principalement à soulager les symptômes de la maladie, car il n'existe pas de remède spécifique pour éliminer le virus. Il s'agit généralement d'un traitement ambulatoire qui inclut :

  • L'utilisation d'antipyrétiques comme le paracétamol pour réduire la fièvre.
  • Des antalgiques pour soulager les douleurs, notamment articulaires.
  • Des antihistaminiques peuvent être utilisés en cas de démangeaisons.
  • Il est aussi recommandé d'éviter l'exposition au soleil pour limiter l'intensité de l'éruption cutanée.

Dans certains cas à risque, notamment en présence d'anémie aigüe mal tolérée, une transfusion sanguine peut être envisagée. Le traitement peut également inclure une transfusion fœtale en cas de séroconversion identifiée chez la femme enceinte. Dans tous les cas, le traitement doit être adapté à chaque patient et nécessite un suivi médical.

5e maladie et grossesse : quels risques ?

Risques pour la femme enceinte

Si une femme qui n'a jamais été infectée par le parvovirus B19 contracte la maladie pendant sa grossesse, des complications peuvent survenir. Le virus peut être transmis de la mère au fœtus via le placenta, ce qui peut entraîner des complications pour le fœtus.

Parmi les complications possibles, on peut citer :

  • L'anasarque fœtale : un gonflement généralisé du fœtus dû à une accumulation de liquide dans les tissus.
  • L'anémie fœtale sévère : une baisse du nombre de globules rouges dans le sang du fœtus, qui peut entraîner une insuffisance cardiaque.
  • La mort in utero : dans de rares cas, l'infection peut provoquer la mort du fœtus.

Il est donc recommandé aux femmes enceintes non immunisées d'éviter le contact avec des personnes atteintes de mégalérythème épidémique.

Conséquences pour le fœtus

Le fœtus peut être lourdement impacté en cas d'infection maternelle. Le risque de transmission du virus de la mère au fœtus est d'environ 33%. Cette transmission peut entrainer une anasarque fœtoplacentaire, une accumulation anormale de liquide dans le fœtus et le placenta, avec une incidence de 2,9%.

La maladie peut également engendrer des avortements spontanés (fausse couche) ou des morts fœtales in utero, surtout lors d'infection durant le premier trimestre de la grossesse. Dans certains cas extrêmes, elle peut causer des anomalies congénitales.

Plus l'infection maternelle est précoce durant la grossesse, plus le risque d'anasarque fœtoplacentaire s'accroît.

Les complications possibles du mégalérythème épidémique

Bien que la 5ème maladie soit généralement bégnine, elle peut entraîner des complications dans certains cas.

Chez les personnes atteintes d'hémolyse chronique, comme la drépanocytose, la cinquième maladie peut entraîner une anémie aiguë érythroblastopénique, une affection caractérisée par une diminution soudaine de la production de globules rouges.

Chez les adultes immunocompétents, une infection par le parvovirus B19 peut provoquer des polyarthralgies non spécifiques, associées à des lésions cutanées et, plus rarement, à des manifestations hépatiques, neurologiques, cardiaques ou néphrologiques.

Chez les enfants ayant des anomalies de l'hémoglobine ou des déficits immunitaires, une infection par le parvovirus B19 peut entraîner une anémie aiguë.

Il est essentiel de surveiller ces complications potentielles et de consulter un professionnel de santé en cas de symptômes inquiétants.

La prévention de la cinquième maladie infantile

La prévention de la cinquième maladie repose principalement sur le respect des mesures d'hygiène de base pour limiter la propagation du virus.

  • Lavage des mains : il est primordial de se laver les mains régulièrement après avoir été en contact avec une personne malade ou des objets potentiellement contaminés.

  • Nettoyage des surfaces : le virus peut proliférer et survivre sur des objets ou des surfaces, il est donc conseillé de désinfecter régulièrement les objets et surfaces en contact fréquent avec les enfants (jouets, poignés de porte)

  • Éviter les interactions : les personnes non-immunisées, en particulier les femmes enceintes et les individus atteints d'hémolyse chronique, devraient éviter le contact avec les personnes atteintes du mégalérythème épidémique.

Aucun vaccin n'est actuellement disponible contre le parvovirus B19, responsable du mégalérythème épidémique.

 

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en médecine générale au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les médecins généralistes au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions les plus fréquentes

Comment soulager la cinquième maladie ?

Pour soulager les symptômes de la cinquième maladie, il est important de maintenir une bonne hydratation en encourageant l'enfant à boire beaucoup de liquides. Le repos est également essentiel pour aider le système immunitaire à combattre l'infection. Si nécessaire, les médicaments en vente libre, tels que le paracétamol ou l'ibuprofène, peuvent être utilisés pour réduire la fièvre et soulager la douleur. Il est toujours conseillé de consulter un professionnel de santé avant de donner des médicaments à un enfant pour s'assurer qu'ils sont appropriés et dosés correctement.

C'est quoi la cinquième maladie ?

La 5ème maladie infantile est une infection associée au parvovirus humain B19. Chez l'enfant, elle provoque une éruption cutanée rosée généralement localisée au niveau des joues d'où son appellation de maladie des "joues giflées". Ces rougeurs peuvent également s'étendre au reste du corps et des douleurs articulaires peuvent survenir chez l'adulte.

Est-ce que le parvovirus B19 est contagieux ?

Oui, le parvovirus B19 également connu sous le nom de mégalérythème épidémique ou cinquième maladie infantile est contagieux. Il est principalement connu pour affecter les enfants et se caractérise par une éruption cutanée rouge sur les joues, qui peut s'étendre aux bras, aux jambes et au tronc. La maladie se transmet par les gouttelettes respiratoires lorsqu'une personne infectée tousse ou éternue, mais elle peut aussi se transmettre par le sang. La période de contagion est maximale avant l'apparition de l'éruption cutanée, ce qui signifie que les individus peuvent transmettre le virus sans savoir qu'ils sont infectés. Après l'apparition de l'éruption, le risque de contagion diminue considérablement.

Pourquoi mon fils a les joues rouges ?

Cette réaction de joue rouge ou "giflée" est due à la cinquième maladie infantile, également connue sous le nom de parvovirus B19 ou érythème infectieux. Le symptôme caractéristique de cette maladie est une éruption cutanée rosée sur les joues, qui est le résultat d'une réaction immunitaire à l'infection par le virus.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements