Coqueluche

La coqueluche est une maladie infectieuse des voies respiratoires supérieures, provoquée par le bactérie Bordetella pertussis. Elle est très contagieuse et peut être grave, surtout chez les bébés et les jeunes enfants.

Trouver un médecin généraliste à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Maladie bactérienne respiratoire, la coqueluche peut entraîner de sérieuses complications, en particulier chez les plus jeunes individus. Causes, transmission, symptômes, traitements…, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette maladie.

La coqueluche est une maladie respiratoire infectieuse et contagieuse qui se transmet par les postillons et les gouttelettes en suspension dans l’air. Elle touche principalement les enfants de moins de cinq ans, mais peut aussi se manifester chez les adultes. Les symptômes de la coqueluche sont une toux sèche et persistante, des quintes de toux violentes, une respiration sifflante et des difficultés à respirer.

Définition : qu’est-ce que la coqueluche chez le bébé et l'adulte ?

La coqueluche est une maladie bactérienne respiratoire. Du fait de son principal symptôme (voir ci-dessous), la coqueluche est aussi parfois appelée "toux des cents jours" ou "toux convulsivante" dans d’autres pays. Il s’agit d’une maladie longue, éprouvante, et à l’origine de 160 000 décès par an environ à travers le monde. Les pays en développement sont les plus touchés par cette mortalité liée à la coqueluche.

Coqueluche

 

Quelles sont les causes de la coqueluche : la bactérie Bordetella pertussis ?

La bactérie Bordetella pertussis est la principale responsable de cette infection bactérienne respiratoire. Une seconde bactérie, la bactérie Bordetella parapertussis peut également être à l’origine de la coqueluche, bien que cela soit assez rarement le cas en France.

Quel est le mode de transmission de la maladie de la coqueluche ?

La coqueluche est une maladie très contagieuse. On estime qu’une personne infectée est en mesure de contaminer une quinzaine d’autres personnes autour d’elle. La transmission de la maladie s’opère par voie aérienne, lors de contacts directs avec les individus malades et par l’expulsion de gouttelettes lors de la toux. La coqueluche peut aussi être transmise par une femme enceinte à son bébé lors de la grossesse, les anticorps maternels n’assurant pas une protection suffisamment efficace contre la bactérie. À noter que dans les pays développés comme la France, la transmission de la coqueluche se déroule principalement de l’adulte vers le nourrisson.

Quels sont les symptômes de la coqueluche ?

La coqueluche se caractérise par trois phases :

  • la phase d’incubation : cette phase dure une à trois semaines. Le malade ne manifeste aucun symptôme, à l’exception d’un écoulement nasal important en fin de période ;
  • la phase paroxystique : une toux persistante (7 jours minimum) évolue rapidement vers des quintes de toux, un visage gonflé, des épisodes de fièvre, voire des vomissements ;
  • la phase de convalescence : pouvant s’étaler sur plusieurs semaines, cette troisième phase est celle des complications avec des risques de pneumonie, d’affections neurologiques, voire, dans les cas les plus graves, des défaillances respiratoires ou multiviscérales. 

Quel diagnostic pour la coqueluche ?

Le diagnostic de la coqueluche est établi par un professionnel de santé par PCR à partir d’un prélèvement nasopharyngé (dans la plupart des cas). Les tests sérologiques pour identifier la coqueluche ne constituent plus aujourd’hui une solution suffisamment fiable pour établir le diagnostic de la maladie.

Quels traitements pour la coqueluche ?

L’antibiothérapie constitue le principal traitement de la coqueluche. Il s’agit, le plus souvent, de macrolides. Les antibiotiques permettent d’améliorer sensiblement la maladie lorsqu’ils sont mis en œuvre de façon précoce. À partir de la phase paroxystique, leur rôle se limite essentiellement à limiter la transmission de la maladie. Pour les nourrissons infectés, une hospitalisation avec isolement respiratoire est souvent recommandée. Elle est alors couplée à une aspiration pour éliminer le mucus en excès dans la gorge. Il est également conseillé de limiter au maximum les perturbations dans l’environnement du nourrisson, afin d’éviter le déclenchement de crises de toux.

Comment prévenir l’apparition de la coqueluche : vaccin, antibiotiques ?

La vaccination est l’arme la plus efficace pour prévenir et éviter la transmission de la coqueluche. Comme de nombreux pays à travers le monde, la France a mis en place une stratégie vaccinale visant à protéger l’ensemble des nouvelles générations de nourrissons contre la coqueluche par la vaccination. Longtemps recommandée, la vaccination contre la coqueluche revêt désormais un caractère obligatoire pour les enfants nés depuis le 1er janvier 2018. Au-delà de la vaccination, la prise d’antibiotiques est préconisée pour les membres de l’entourage en contact direct avec la personne malade. À noter qu’au même titre qu’une infection par la maladie, la vaccination contre la coqueluche n’apporte pas une immunité à vie. Il est donc possible de contracter la coqueluche plusieurs fois au cours de sa vie. Néanmoins, toute maladie ultérieure (post-maladie ou post-vaccination) tend à être plus bénigne. Des rappels sont réalisés dans l’enfance, puis à l’âge de 25 ans, ainsi que pour les femmes enceintes.

Quelles sont les complications possibles de la coqueluche ?

Prise en charge, la coqueluche évolue lentement vers la guérison. La période de convalescence peut durer plusieurs semaines, au cours desquelles la toux diminue progressivement. Chez l’enfant et l’adulte, quelques complications peuvent subvenir comme des saignements de nez, une perte de connaissance, une pneumonie ou une otite. Ces complications demeurent en pratique assez rares, et bénignes. Les complications de la coqueluche peuvent en revanche se révéler beaucoup plus graves chez le nourrisson avec des risques de déshydratation, de dénutrition, d’encéphalite avec convulsions, de détresse respiratoire, etc. Chez les bébés de moins de 6 mois, la coqueluche peut s’accompagner d’une défaillance cardiaque, rénale ou neurologique pouvant aller jusqu’à la mort du nourrisson. En France, tout enfant de moins de 3 mois atteint d’une coqueluche fait ainsi l’objet d’une hospitalisation systématique.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en médecine générale ou en pédiatrie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les médecins généralistes ou pédiatres au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Est-ce que la coqueluche est dangereuse pour un adulte ?

La coqueluche entraine en général peu de graves complications chez l'adulte si elle est soignée.

Est-ce que la coqueluche est grave ?

La coqueluche est une maladie qui est grave pour les nourrissons et les enfants de moins de 6 mois. En effet, elle peut entrainer de graves complications comme des problèmes cardiaques, rénaux ou neurologiques.

Où s'attrape la coqueluche ?

La coqueluche est une maladie qui est grave pour les nourrissons et les enfants de moins de 6 mois. En effet, elle peut entrainer de graves complications comme des problèmes cardiaques, rénaux ou neurologiques.

Quels sont les premiers symptômes de la coqueluche ?

Les premiers symptômes de la coqueluche sont un écoulement nasal, puis la toux et un visage gonflé.

Au bout de combien de temps le vaccin contre la coqueluche est efficace ?

Le vaccin contre la coqueluche est efficace au bout de 2 à 3 semaines.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements