Les crampes d'estomac

Les crampes d'estomac sont des douleurs abdominales spasmodiques qui peuvent être causées par une variété de facteurs, dont certains sont bénins et d'autres plus graves.

Trouver un médecin généraliste à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Les douleurs à l’estomac, aussi appelées crampes d’estomac, sont des motifs fréquents de consultation médicale. Elles concernent des douleurs ressenties dans la partie supérieure de l’abdomen. Si les causes sont le plus souvent bénignes (alimentation, stress…), elles peuvent aussi être pathologiques (ulcère, calcul, gastrite…). Découvrez quels sont les causes, les symptômes et les traitements des crampes d’estomac.

Définition : qu’est-ce qu’une crampe d’estomac ?

Une crampe d’estomac ou contraction involontaire de l’estomac désigne une douleur abdominale ressentie dans la partie moyenne et dans la partie supérieure du ventre, au-dessus du nombril. On parle à ce titre parfois de douleur gastrique ou de douleur épigastrique. C’est un symptôme fréquent, surtout chez les femmes, qui s’accompagne quelquefois d’autres signes cliniques.

Crampe d'estomac : image d'un estomac virtuel enserré dans un fil de fer barbelé.

Ces manifestations cliniques potentielles sont :

  • des nausées;
  • des brûlures d’estomac;
  • des reflux gastriques;
  • des ballonnements;
  • des spasmes;
  • des troubles du transit intestinal.

Le traitement, naturel ou médicamenteux, de ces crampes d’estomac dépend de la cause identifiée.

Quelles sont les causes des crampes et des maux d’estomac ?

Les causes des crampes d’estomac sont variées. La majorité des crampes d’estomac sont bénignes et consécutives à l’alimentation ou au stress. Mais les crampes d’estomac peuvent aussi révéler des pathologies plus sérieuses. Parmi les causes des douleurs au niveau de l’estomac, on observe :

 

  • L’hygiène alimentaire : c’est la cause majeure. Des aliments trop gras, trop sucrés, trop acides ou trop épicés peuvent engendrer des crampes d’estomac au moment de la digestion. Même constat en cas de consommation de boissons gazeuses (sodas, bières…) ou de boissons excitantes (café, alcool…).
  • Le stress : le syndrome de l’intestin irritable (SII) ou colopathie fonctionnelle se traduit notamment par des crampes. Or stress et SII sont liés. Plus l’état de tension nerveuse d’une personne augmente, plus elle est sujette à des troubles de fonctionnement de l’appareil digestif. Et donc à des crampes d’estomac.
  • Le reflux gastro-œsophagien (RGO) : cette maladie chronique se traduit par le passage du suc gastrique, très acide, de l’estomac vers l’œsophage. Ces remontées acides se produisent quand la barrière anti-reflux dysfonctionne. C’est-à-dire que le muscle du diaphragme et le sphincter du bas de l’œsophage ne remplissent plus correctement leur rôle. La personne a des sensations de brûlure. En cause bien souvent, la prise de poids ou la grossesse qui favorisent ainsi des crampes à l’estomac.
  • La gastrite : elle se réfère à une inflammation de la muqueuse de l’estomac. Elle peut être érosive (abrasion de la muqueuse de l’estomac) ou non érosive. Outre les crampes d’estomac, elle peut provoquer un inconfort au creux de l’estomac (dyspepsie), des nausées ou des vomissements.
  • L’ulcère gastrique : il s’agit d’une plaie qui se forme sur la paroi interne de l’estomac (muqueuse gastrique). Elle résulte d’une agression de la muqueuse par les sucs gastriques nécessaires à la digestion des aliments.

Quels sont les symptômes des crampes intestinales ?

Les symptômes des crampes à l’estomac sont des douleurs d’intensité variable, ressenties dans la partie moyenne et dans la partie haute du ventre, au-dessus du nombril (région centrale de l’abdomen). Ces contractions involontaires de l’estomac s’accompagnent parfois d’un cortège de symptômes.

Ces symptômes sont

  • des brûlures gastriques;
  • des nausées;
  • des vomissements;
  • des troubles du transit (diarrhées…).

Si ces signes cliniques persistent, s’intensifient ou se manifestent avec une fréquence accrue, alors il convient de consulter son médecin. Si nécessaire, le médecin orientera le patient ensuite vers un spécialiste (gastro-entérologue…). Même chose en cas de présence de sang dans les vomissements ou dans les selles, de difficultés à déglutir ou de perte de poids.

Quel diagnostic pour les crampes et spasmes à l'estomac ?

Pour poser le diagnostic de crampes à l’estomac, le médecin procède à un examen clinique. Et à un interrogatoire du patient (contexte d’apparition des crampes d’estomac, intensité, fréquence…). Si besoin, il complète l’examen clinique par des analyses et examens d’imagerie médicale. Chez les personnes dont les symptômes sont atypiques ou chez les personnes âgées de plus de 50 ans, une endoscopie œso-gastro-duodénale est généralement pratiquée. Elle permet de déceler d’éventuelles lésions de l’estomac dues aux reflux gastro-œsophagiens. Au cours de cet examen, une biopsie, c’est-à-dire un prélèvement d’un échantillon de muqueuse gastrique, peut être réalisée.

Si l’endoscopie œso-gastro-duodénale ne révèle rien, une pH-métrie avec une petite sonde peut être nécessaire. Cette dernière mesure alors les remontées acides.

Prendre rendez-vous en ligne

Comment faire passer les crampes à l'estomac : quels sont les traitements et les médicaments des problèmes d'estomac ?

Pour soulager les crampes d’estomac, il existe différents remèdes, naturels comme médicamenteux :

  • Les remèdes naturels aux douleurs à l’estomac : il faut suivre certaines règles hygiéno-diététiques. Il s’agit d’éviter l’alcool et les boissons gazeuses, les aliments trop riches (en graisses, en sucre), ainsi que les aliments épicés. Dans les deux heures qui suivent les repas, il est conseillé de ne pas s’allonger afin de limiter les risques de reflux gastro-œsophagiens et les maux d’estomac. Et lors du coucher, la position idéale pour soulager les crampes d’estomac est de s’allonger sur un lit dont les pieds, du côté de la tête de la personne, sont relevés (avec des cales). Par ailleurs, dans la mesure où le stress est un facteur de troubles du fonctionnement de l’appareil digestif, il est recommandé, si l'on a tendance à stresser, de pratiquer, par exemple le yoga, du sport, des exercices de respiration ou de relaxation...
  • Les traitements médicamenteux des crampes à l’estomac : pour calmer les douleurs d’estomac, les traitements les plus souvent prescrits sont des inhibiteurs de la pompe à protons. Ces médicaments ont pour effet de bloquer la production d’acide chlorhydrique par les cellules présentes dans la partie haute de l’estomac.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en médecine générale ou en gastroentérologie  au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les médecins généralistes ou gastroentérologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Vos questions fréquemment posées :

Comment soulager une douleur intense à l'estomac ?

Il existe différents remèdes naturels (éviter l'alcool, les aliments gras ou épicés) comme médicamenteux (des inhibiteurs de la pompe à protons), pour soulager les crampes d'estomac. 

Quand s'inquiéter d'une douleur à l'estomac ?

Il faut s'inquiéter d'une douleur à l'estomac lorsque celle-ci est intense, persistante, accompagnée de saignements, de vomissements fréquents ou si elle s'aggrave avec le temps. Consultez un professionnel de santé pour un diagnostic précis. 

Image

1er

acteur de la santé privée en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

34 000

naissances par an

Image

4,9 million

patients traités par an

Image

7 500

praticiens

Image

212

établissements et centres