Myélome

Le myélome est un cancer sanguin grave et complexe, avec des symptômes et des causes variées. Dans cet article, nous allons explorer les différents aspects du myélome multiple, depuis les causes, les symptômes et les traitements actuellement disponibles.

Trouver un spécialiste en Oncologie et/ou cancérologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le myélome multiple, aussi appelé maladie de Kahler, désigne une pathologie de la moelle osseuse. Elle se caractérise par la prolifération maligne d’un type de globules blancs, les plasmocytes, chargés de produire les anticorps (immunoglobulines). Découvrez quelles sont les causes, les symptômes et les traitements du myélome multiple.

Définition : qu’est-ce qu’un myélome multiple ou maladie de Kahler ?

La moelle osseuse est le tissu mou situé à l’intérieur des os. Elle a pour fonction de produire les cellules sanguines (globules rouges, globules blancs et plaquettes) au cours d’un processus appelé hématopoïèse. Mais, par suite d’un dysfonctionnement de la moelle osseuse, les globules blancs et plus précisément un type de cellules, les plasmocytes, peuvent proliférer de façon anarchique et envahir la moelle osseuse : c’est le myélome multiple, un cancer dont on diagnostique environ 4 000 nouveaux cas chaque année en France. Ces plasmocytes font partie du système immunitaire de l’organisme. Ils sécrètent des anticorps (immunoglobulines). Ce sont eux qui vont lutter contre les corps étrangers de l’organisme tels les bactéries, virus et champignons. Mais quand ils prolifèrent, les plasmocytes anormaux nuisent à l’organisme. En cause, deux phénomènes. Le premier, c’est qu’ils ralentissent la production de cellules sanguines saines. Le second, c’est qu’ils rompent l’équilibre du renouvellement osseux en boostant les cellules de la moelle osseuse chargées de la destruction normale de l’os, et en bloquant les cellules en charge de la fabrication de l’os (ostéoblastes). L’adjectif "multiple", associé au myélome, signifie que plusieurs zones osseuses sont touchées simultanément. Le myélome multiple est aussi appelé maladie de Kahler, du nom du médecin qui l’a découvert il y a plus d’un siècle. Il représente 10 à 12 % des cancers du sang.

Quelles sont les causes d’un myélome multiple ?

À ce stade des recherches scientifiques, les causes du myélome multiple, autrement dit de la prolifération anormale des plasmocytes, n’ont pas pu être établies. Seuls des facteurs de risques ont pu être identifiés, dont l’exposition accidentelle à des rayons ionisants à fortes doses, c’est-à-dire à de la radioactivité, de même que l’exposition professionnelle aux pesticides. Des antécédents familiaux pourraient aussi constituer un facteur de risque supplémentaire, même si les formes familiales restent rares.

Myélome

 

Quels sont les premiers symptômes d’un myélome multiple ?

Les premiers symptômes d’un myélome multiple diffèrent selon les patients et le stade d’évolution de la maladie. Certains patients (un cas sur cinq) peuvent être asymptomatiques, et le myélome peut être découvert à la faveur d’un bilan sanguin.
Chez les patients symptomatiques, des douleurs et fractures osseuses peuvent se manifester. Un système a été établi pour permettre de reconnaître la présence d’un myélome multiple, le système CRAB :

  • C = calcium ;
  • R = reins ;
  • A = anémie ;
  • B = bones c’est-à-dire os.

Il repose sur l’existence de 4 dysfonctionnements :

  • Une hypercalcémie : la destruction osseuse stimulée par les plasmocytes libère du calcium en excès, et génère des troubles intestinaux (nausées, vomissements, douleurs abdominales) ainsi que des arythmies cardiaques.
  • Une insuffisance rénale (myélome à chaîne légère) : les excès de calcium et d’anticorps peuvent former un dépôt au niveau des reins, d’où une fatigue anormale, une perte de poids, des démangeaisons et nausées.
  • Une anémie : pâleur, vertiges, fatigue, dyspnée.
  • Une fragilisation de l’os : elle entraîne des douleurs, voire des fractures osseuses.

Prendre rendez-vous en ligne

Comment faire le diagnostic d'un myélome multiple ?

Pour poser un diagnostic de myélome, outre l’examen clinique laissant suspecter des symptômes de myélome multiple, le médecin s’appuie sur des analyses.

Suite à une prise de sang, on réalise le dosage de la créatinine dans le sang pour savoir s’il y a une insuffisance rénale, et une électrophorèse des protéines pour détecter un taux trop élevé d’un même type d’immunoglobulines (on évoque alors un pic monoclonal).

On pratique aussi un myélogramme (analyse quantitative et qualitative au microscope d’un échantillon de moelle osseuse), ou encore des examens d’imagerie médicale. Les examens d’imagerie de type IRM et scanner du rachis et du bassin permettent en effet de situer les lésions osseuses éventuelles.

Prendre rendez-vous en ligne

Quels traitements pour un myélome multiple ?

Les traitements du myélome multiple comprennent les traitements des symptômes, et les traitements du myélome lui-même. Le choix des traitements dépend des symptômes, du stade d’évolution du myélome et de l’âge du patient :

  • Les traitements des symptômes varient selon les patients, ils peuvent passer par la prise en charge de : 
     
    • l’anémie : médicaments pour stimuler la production de globules rouges ;
    • de l’insuffisance rénale : hydratation importante, dialyse ;
    • des infections : mise à jour de la vaccination, antibiotiques ;
    • De même que la prise en charge des lésions osseuses : prescription de bisphosphonates pour inhiber la destruction des cellules osseuses, injection de ciment sous anesthésie au niveau des lésions osseuses.
  • Les traitements du myélome multiple lui-même :
     
    • des corticoïdes aux propriétés antitumorales,
    • des médicaments de chimiothérapie (melphalan, cyclophosphamide),
    • des médicaments de thérapie ciblée (ils identifient et détruisent les cellules cancéreuses) sont prescrits.
    • Si le patient est âgé de moins de 65 ans, des greffes de cellules souches hématopoïétiques peuvent être réalisées.

Quelle espérance de vie et chances de guérison avec un myélome multiple ?

Les chances de guérison avec un myélome sont variables. En moyenne, l’Institut Pasteur précise que l’espérance de vie avec un myélome multiple est de 5 ans après la pose du diagnostic. Toutefois, ces résultats sont à interpréter avec précaution.

En effet, l’espérance de vie avec un myélome multiple dépend de divers facteurs : le stade auquel la maladie a été diagnostiquée (myélome au stade I ou myélome au stade IV terminal), l’existence de comorbidités, l’âge du patient. Plus le diagnostic est posé tôt, plus les chances de survie de la personne sont grandes.

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste en oncologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens oncologues médicaux au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

 

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Vos questions fréquemment posées :

Est-ce qu'on guérit d'un myélome multiple ?

Le myélome multiple est une forme de cancer de la moelle osseuse pour laquelle il n'existe pas de traitement curatif connu. Cependant, il existe des traitements qui peuvent aider à contrôler la maladie et à améliorer la qualité de vie des patients. Ces traitements peuvent inclure la chimiothérapie, la radiothérapie, la greffe de cellules souches et des thérapies ciblées. La réponse au traitement varie d'un patient à l'autre et dépend de nombreux facteurs, tels que l'âge et le stade d'évolution de la maladie.

Comment attrape-t-on un myélome multiple ?

On ne sait pas encore précisément ce qui cause la prolifération anormale des plasmocytes, ou le myélome multiple. Cependant, des facteurs de risque ont été identifiés, comme l'exposition aux rayonnements ionisants ou aux pesticides, ainsi que des antécédents familiaux.

Quels sont les signes d'un myélome ou d'un cancer de la moelle osseuse ?

Les symptômes initiaux du myélome multiple varient selon les patients et le stade de la maladie. Le système CRAB (calcium, reins, anémie, os) permet de diagnostiquer le myélome, qui peut être asymptomatique. Les symptômes incluent une hypercalcémie, une insuffisance rénale, une anémie et une fragilisation osseuse.

Le myélome est-il mortel, y a-t-il des chances de survie à cette maladie ?

Oui, le myélome multiple est une maladie potentiellement mortelle, en particulier dans les stades avancés ou en cas de complications graves. Cependant, les traitements actuels peuvent prolonger la vie et améliorer la qualité de vie des patients atteints de cette maladie.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements