Cancer foudroyant

Le cancer foudroyant est un cancer qui se développe vite. On parle aussi de cancer agressif. Ces tumeurs qui peuvent mettre le ou la patiente en danger rapidement, doivent être prises en charge sans tarder.

Trouver un spécialiste en Chirurgie viscéral et digestive à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le cancer foudroyant est une forme de cancer qui se développe rapidement. Son pronostic peut être sombre. Il n'est pas limité à un type spécifique de cancer, même si certains cancers sont réputés rapides. 

Quels sont les différents types de cancers foudroyants ou généralisé

Bien que tout cancer puisse potentiellement évoluer en une forme foudroyante, certains types de cancer sont plus susceptibles de présenter ces caractéristiques, notamment :

Cancer du pancréas

Le cancer du pancréas est l'un des cancers réputés les plus mortels, notamment parce qu'il est souvent diagnostiqué tardivement en raison du manque de symptômes perceptibles. En outre, il s'agit d'un cancer qui peut se révéler agressif et beaucoup affaiblir le ou la patiente.

Comprendre le cancer foudroyant et ses impacts : représentation de cellules cancéreuses dans l'organisme.

Cancer du poumon

Le cancer du poumon, en particulier le cancer du poumon à petites celllules, peut également être agressif et envahissant. C'est un cancer qui a tendance à métastaser et à se diffuser dans le corps. Malheureusement, il est généralement diagnostiqué lorsque les cellules se sont répandues dans le corps. 

Mélanome

Le mélanome, un type de cancer de la peau, peut également se propager rapidement.

Métastases : qu'en est-il du cancer métastatique, généralisé ?

Les cancers métastatiques, ou cancers généralisés, sont des pathologies où la tumeur d'origine s'est propagée dans l'organisme. Ils ne sont pas nécessairement foudroyants. Un cancer peut mettre longtemps à se développer et coloniser le corps. D'autres progressent plus rapidement, c'est la définition du cancer foudroyant. D'autres encore donnent l'impression d'être foudroyants car ils ont été diagnostiqués tardivement alors que la progression s'est opérée graduellement et silencieusement.

Ce qui est certain, c'est qu'un cancer métastatique est plus difficile à traiter, bien qu'il soit possible de traiter certaines métastases et de maintenir en vie le ou la patiente, transformant son cancer en maladie chronique durant parfois plusieurs années grâce aux progrès sans cesse de la recherche dans ce domaine. Ainsi, le cancer des testicules qui trainait une réputation terrible jusque dans les années 1970, est aujourd'hui considéré comme une pathologie grave mais dont le pronostic est bien plus optimiste aujourd'hui.

Symptômes et diagnostic des cancers foudroyants, agressifs

Les symptômes du cancer foudroyant varient en fonction de la localisation et du type de cancer. Ils ne sont pas nécessairement différents de la forme non foudroyante du même cancer.  Néanmoins, la rapidité du développement du cancer peut entraîner ces symptômes :

  • Un amaigrissement rapide;
  • Des douleurs intenses et persistantes;
  • Une grande fatigue;
  • Un ictère (jaunissement de la peau, en particulier dans les cancers digestifs);
  • Un tableau inflammatoire;
  • Des infections...

Le diagnostic précoce des cancers est crucial pour améliorer les chances de survie des patients. Les examens physiques et les tests de dépistage fréquents sont indispensables dans ce processus, tout comme être attentif aux signaux d'alarme possibles et consulter un médecin dès leur détection.

Méthodes de diagnostic courantes :

Les méthodes utilisées pour détecter les cancers sont celles utilisées en cas de cancer foudroyant. L'équipe médicale cherchera à établir à quel stade se trouve la ou le patient, quel est son type de cancer, s'il est avancé, s'il est métastasé, quelle est la disposition des cellules qui le forment.

La biopsie

La biopsie consiste à prélever un petit échantillon de tissu directement sur la zone concernée. L'examen de l'échantillon permet d'identifier la présence de cellules cancéreuses et déterminer le type, le grade et le stade du cancer. Il aide à décrire ou à prédire un cancer plus ou moins agressif ou foudroyant.

Analyse sanguine, tomodensitométrie, imagerie par résonance magnétique (IRM)...

L'analyse sanguine, la tomodensitométrie, l'IRM sont des techniques possibles, utilisées pour poser le diagnostic d'un cancer et son évolution éventuelle. Les analyses sanguines peuvent mesurer les niveaux de marqueurs tumoraux qui peuvent révéler la présence de cellules cancéreuses. Cependant, ces marqueurs ne sont pas toujours spécifiques et leur présence peut également indiquer d'autres maladies. La tomodensitométrie permet d'obtenir des images détaillées de l'intérieur du corps, mettant en évidence les tumeurs ainsi que leur taille et leur localisation. L'IRM offre une image précise des tumeurs.

Réservez un rdv avec un spécialiste

Traitement des cancers foudroyants

Le traitement du cancer foudroyant vise principalement à atténuer les symptômes et à prolonger autant que possible l'espérance de vie du patient en même temps que sa qualité de vie. Les options thérapeutiques dépendent du stade du cancer, de son agressivité, et de l'état de santé général du patient. Si le cancer est vraiment foudroyant, il est important de le traiter le plus vite possible.

Options de traitement courantes :

La chimiothérapie 

La chimiothérapie est souvent indiquée dans le cas de cancer foudroyant. Certains cancers semblent réceptifs à la chimiothérapie.

La thérapie ciblée

Il s'agit de nouveaux médicaments qui ciblent en particulier certains mécanismes qui favorisent la prolifération des cellules malades. Elles visent des protéines afin de gêner ou de bloquer le processus tumoral en cours.

L'immunothérapie 

L'immunothérapie renforce le système immunitaire du ou de la patiente pour qu'elle puisse combattre mieux les cellules cancéreuses. Cette approche peut être particulièrement utile dans le traitement de certains types de cancers foudroyants, dont ceux présentant une mutation génétique spécifique (tel que l'inhibition de la protéine PD-L1).

La chirurgie 

La chirurgie est indiquée souvent en première intention dans de nombreux cancers dans des stades plus précoces. 

La prise en charge d'un cancer qui se manifeste de façon foudroyante peut nécessiter l'intervention d'un soutien émotionnel et psychologique. Des soins palliatifs peuvent être proposés pour prendre en charge les douleurs et faciliter une meilleure qualité de vie.

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste en oncologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens oncologues médicaux au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Vos questions fréquemment posées :

Quel est le cancer qui tue le plus vite ?

Le cancer qui inquiète le plus, en raison de son aspect foudroyant, reste le cancer du pancréas, même si des progrès thérapeutiques sont en cours.

Quels sont les symptômes d'un cancer foudroyant ?

Les symptômes d'un cancer foudroyant varient en fonction du type et de l'emplacement de la tumeur et des éventuelles métastases. Il s'accompagne généralement d'une grande fatigue, de douleurs intenses et persistantes, d'une perte de poids significative et inexpliquée. Un essoufflement ou d'autres problèmes respiratoires, ainsi que d'autres complications liées à l'impact du cancer sur les fonctions normales de l'organe affecté sont possibles.

Quel est le cancer le plus incurable ?

Le cancer le plus souvent considéré comme difficile à traiter et incurable à un stade avancé est le glioblastome, un type de cancer du cerveau. Ce n'est pas le seul cancer à redouter : cancer du poumon et du pancréas (souvent non opérables) peuvent aussi être difficiles à soigner.

Combien de temps peut-on vivre avec un cancer non soigné ?

La durée de vie avec un cancer non traité dépend du type et du stade du cancer, ainsi que de divers autres facteurs. Certains cancers comme le cancer de la prostate peuvent évoluer très lentement. Certaines autres tumeurs nécessitent une intervention sans tarder. Le mieux est de demander son avis à un ou une professionnelle car chaque cas reste particulier.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements