Dépistage du cancer du sein

Le dépistage du cancer du sein est crucial pour détecter les tumeurs à un stade précoce et augmenter les chances de guérison. Le dépistage inclut essentiellement la palpation et une mammographie. Ce dépistage est si efficace qu'il fait partie des programmes de dépistage des autorités sanitaires. Les femmes considérées comme à risque élevé peuvent bénéficier d'un dépistage dans le cadre d'un suivi proposé par leur médecin traitant. 

Trouver un spécialiste en Gynécologie à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Le dépistage du cancer du sein est essentiel pour toutes les femmes car il permet de détecter tôt les anomalies et d'augmenter considérablement les chances de succès du traitement. Dans cet article, nous allons passer en revue les différents aspects du processus de dépistage, y compris les techniques actuellement utilisées, leur fiabilité et les recommandations à suivre.

Qu'est-ce que le dépistage du cancer du sein ?

Le dépistage du cancer du sein est une pratique médicale visant à identifier les signes d'un éventuel cancer. Cela implique généralement de proposer régulièrement des examens spécifiques dans le but de détecter des anomalies. Le diagnostic précoce est crucial, car il augmente grandement les chances de guérison et réduit sensiblement les risques de complications liées au traitement.

Dépistage du cancer du sein : une femme passe une mammographie dans un centre médical.

 

Programme national de dépistage

En France, il existe un programme de dépistage à l'attention des femmes dans le cadre de la prévention du cancer du sein. Malgré cela, toutes les femmes qui pourraient en bénéficier n'y participent pas. Les autorités sanitaires ont appelé à une plus grande participation des femmes au programme de dépistage du cancer du sein au cours de la journée mondiale contre le cancer en février 2024. En effet, on ne répète pas assez que près de 100% des femmes qui ont eu un diagnostic précoce du cancer du sein sont toujours vivantes après 5 ans. Il s'agit d'une pathologie qui bénéficie d'un fort taux de guérison. Plus un cancer est détecté tôt, mieux il est pris en charge et plus importantes sont les chances de guérison.

Dépistage du cancer du sein gratuit : qui est concerné ?

Le dépistage organisé par le gouvernement s'adresse aux femmes entre 50 et 74 ans qui n'ont pas de facteur de risque. Celles qui ont des facteurs de risque (sans symptômes ni antécédent de cancer du sein, ni cas dans la famille...) peuvent bénéficier d'un suivi personnalisé auprès de leur médecin traitant.

💡 Bon à savoir : Il s'agit d'un dépistage gratuit et pris en charge à 100% par la Sécurité sociale et réalisé tous les deux ans. Un courrier est envoyée à la personne par l'Assurance maladie (plus probablement sur son compte Ameli personnel)

Les différentes techniques de dépistage, détection, examen

Plusieurs possibilités de dépistage sont disponibles pour détecter l'apparition d'un cancer du sein. Parmi celles-ci, on peut distinguer :

Autopalpation

L'autopalpation est encouragée par les spécialistes. Il s'agit d'un geste simple que les femmes peuvent réaliser elles-mêmes à la maison tous les mois. Si elles le font régulièrement, elles connaitront mieux leurs seins et pourront détecter le moindre changement. N'hésitez pas à consulter en cas d'anomalie. Autopalpation : comment faire ?

Palpation

Cette technique consiste à examiner les seins afin de rechercher d'éventuelles masses ou anomalies, généralement sous forme de nodules ou de renflements suspects. 

Mammographie

La mammographie utilise des rayons X, à faibles doses, pour créer des images détaillées de l'intérieur du sein, permettant ainsi de découvrir d'éventuelles anomalies. En l'absence d'anomalie, généralement, un deuxième radiologue lira les images obtenues par sécurité. Les statistiques montrent que plus de 90% des femmes repartent assurées et seront invitées à refaire un dépistage deux ans après.

✍️ À noter : d'autres examens viennent en complément de ces deux gestes proposés en première intention dans le cadre du dépistage national organisé. Il existe d'autres techniques auxquelles les spécialistes peuvent avoir recours pour confirmer un diagnostic ou investiguer une anomalie. Dans moins de 10% des cas, on peut, en effet, détecter une anomalie, comme un kyste, qui peut se révéler bénigne.

Echographie

L'échographie emploie des ondes sonores pour produire des images tridimensionnelles des tissus mammaires. Cette technique peut être utilisée en complément de la mammographie pour obtenir des informations supplémentaires sur certaines anomalies détectées.

Imagerie par résonance magnétique (IRM)

Recommandée pour les femmes présentant un risque élevé de développer un cancer du sein, L'IRM utilise un champ magnétique et des ondes radio pour produire des images précises du sein.

Prélèvement de cellules ou de tissus (biopsie)

Dans certains cas, il peut être nécessaire de prélever des échantillons de cellules ou de tissus -biopsie- pour les examiner au microscope afin de confirmer la présence ou l'absence d'un cancer.

Dépistage : en parler avec un ou une professionnelle

Les avantages et inconvénients du dépistage : fiabilité

Le dépistage du cancer du sein permet de sauver de nombreuses vies. Mais il arrive que l'on passe à côté d'un cancer ou, au contraire, qu'on détecte un cancer qui n'aurait pas nécessairement évolué. Il peut y avoir des cancers provoqués par l'utilisation des rayons X. Cependant, leur nombre est faible face à celui des femmes sauvées par l'emploi de cette technique qui ne doit être utilisée que si elle est indispensable.

Revue de détail :

  • Les faux positifs : ils se produisent lorsqu'un examen détecte une anomalie qui n'est en réalité pas un cancer. En principe, d'autres examens viennent en complément pour déterminer si l'on est bien en présence d'une tumeur maligne.
  • Les faux négatifs : l'examen ne détecte pas un cancer alors qu'il est bien présent. En principe, la double lecture des images permet d'éviter ce problème.
  • La sur détection : l'équipe médicale diagnostique un cancer qui n'aurait jamais causé de problèmes de santé. La sur détection peut éventuellement conduire à la prescription de traitements lourds inutiles.

Les recommandations en matière de dépistage

Les spécialistes émettent des recommandations précises concernant le dépistage du cancer du sein :

  • Femmes de 50 à 74 ans : une mammographie tous les deux ans (si elles n'ont pas de symptômes ni d'antécédents).
  • L'Assurance maladie conseille de réaliser un examen clinique des seins une fois par an chez le médecin, dès l'âge de 25 ans.

>>> Selon les antécédents, d'autres recommandations peuvent être émises. Par exemple :

  • Un examen clinique tous les 6 mois et une mammographie annuelle sont prescrits aux femmes qui ont été atteintes d'un cancer du sein.
  • Pour les femmes ayant dans leur famille d'autres femmes touchées par un cancer du sein, il est proposé de calculer un score pour déterminer quels examens il est utile de passer. Ainsi, certaines pourront se voir proposer une consultation d'oncogénétique pour déterminer d'éventuels facteurs d'altération qui prédisposent à la survenue d'un cancer.

Vigilance et suivi chez les femmes à risque élevé

Les femmes présentant un risque élevé de développer un cancer du sein peuvent bénéficier d'un suivi adapté. Ce risque peut être dû à plusieurs facteurs, tels que des antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein, la présence de certaines mutations génétiques (BRCA1 ou BRCA2) ou l'exposition à des traitements médicaux spécifiques (radiothérapie sur la poitrine avant 30 ans). Le praticien ou la praticienne proposera un programme de dépistage en conformité avec les recommandations des autorités sanitaires.

Le rôle de la prévention dans la lutte contre le cancer du sein

Le cancer du sein est le cancer le plus courant chez les femmes. C'est la première cause de décès pour les femmes, précise Santé publique France. Le nombre de cas a tendance à augmenter, mais la mortalité a baissé dans le même temps.

S'il est détecté tôt, il s'agit d'un cancer qui peut guérir dans 90% des cas. L'âge et le sexe (le cancer du sein chez l'homme est rare) constituent des facteurs de risque du cancer du sein. Les antécédents aussi.

D'autres facteurs sont à prendre en compte comme la consommation d'alcool et de tabac. Si le dépistage systématique ne garantit pas une protection totale contre le cancer du sein, mais rien n'est garanti à 100% en médecine, il est un outil essentiel dans la détection, idéalement au stade précoce, d'anomalies, afin d'augmenter les chances de guérison.

Cet article médical a été relu et validé par un  médecin spécialiste en oncologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les praticiens oncologues médicaux au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Comment se faire dépister pour le cancer du sein ?

Les femmes peuvent bénéficier d'un programme national de dépistage proposé par l'Assurance maladie et mis en place par l'Institut national du cancer. Les femmes qui ont des facteurs de risque peuvent se tourner vers leur médecin traitant pour bénéficier d'un dépistage adapté à leur situation.

Mammographie tous les combien ?

Les recommandations varient en fonction de l'âge et des facteurs de risque. D'une manière générale, on propose une mammographie, tous les deux ans, aux femmes de 50 à 74 ans qui n'ont pas de facteur de risque ni de symptômes. 

Que faire pour Octobre Rose ?

Octobre rose est dédié à la la prévention du cancer du sein. Pendant ce mois, des campagnes de prévention, d'information et de collecte de fonds sont organisées. Les femmes sont encouragées à participer à ces activités.

Mammographie à partir de quel âge ?

La mammographie est généralement recommandée pour les femmes de 50 à 74 ans, tous les deux ans. Cependant, des examens cliniques réguliers et d'autres méthodes de dépistage peuvent être recommandés aux femmes qui sont plus jeunes ou qui ont des facteurs de risque.

Quels sont les symptômes, signes, du cancer du sein ?

Les symptômes du cancer du sein peuvent inclure des changements dans la taille ou la forme du sein, la présence de nodules ou de grosseur, une inflammation, des douleurs persistantes, des changements au niveau de la peau ou du mamelon, et des écoulements inhabituels. Toutefois, il est essentiel de noter que le cancer du sein peut être asymptomatique à ses débuts, soulignant ainsi l'importance du dépistage régulier. En cas de doute, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé.

Comment savoir si on a un cancer du sein ?

L'examen clinique, la palpation, l'autopalpation, la mammographie peuvent permettre de détecter des anomalies qui seront confirmées ou non par des examens complémentaires. En cas de doute ou de symptômes suspects, il est crucial de consulter rapidement un professionnel de la santé.

Prenez tout de suite rendez-vous ! 

Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l'un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous !

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

4 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

140

établissements