Phosphatases alcalines

Les phosphatases alcalines sont des enzymes présentes dans de nombreux tissus de l’organisme, notamment le foie, le pancréas, les os et les reins. Elles sont capitales pour assurer la solidité des os et le bon fonctionnement du foie.

Trouver un médecin généraliste à proximité

Prendre rendez-vous en ligne

Retour

Présents dans le sang et produits par les os, le foie, l’intestin et le placenta, les phosphatases alcalines sont des enzymes dont le taux peut varier en raison de nombreuses causes. Elles sont essentiellement un reflet de l’activité osseuse et hépatique.

Définition : qu’est-ce que les phosphatases alcalines ?

Les phosphatases alcalines sont des enzymes qui se retrouvent dans de nombreux tissus du corps, mais en particulier dans les os et le foie. L’évolution de leur taux peut avoir des causes physiologiques (croissance, grossesse…) aussi bien que pathologiques (fracture, tumeur, cirrhose…). Trois gènes différents assurent le codage de ces enzymes.

À quoi servent les phosphatases alcalines ?

Le rôle des phosphatases alcalines est encore mal défini. Cependant, elles entrent notamment en jeu dans la minéralisation osseuse. Elles ont alors pour fonction d’accélérer la liaison des phosphates avec le calcium afin de former du phosphate de calcium, indispensable pour assurer la solidité de l’os. Elles participent également au bon fonctionnement du foie.

Quel est le taux de phosphatases alcalines normal dans le sang ?

Le taux normal de phosphatases alcalines dans le sang varie en fonction des individus. On distingue en effet plusieurs valeurs de référence selon que le patient est :

  • une femme : 35 à 104 U/L ;
  • un homme : 40 à 129 U/L ;
  • un enfant de moins d’un an : 90 à 518 U/L ;
  • un enfant entre 10 et 13 ans : 156 à 460 U/L. 

À partir de 15 ans, les valeurs se séparent entre les deux sexes : 127 à 517 U/L chez l’homme et 62 à 280 U/L chez la femme, et 59 à 164 U/L pour l’homme et 48 à 95 U/L chez la femme à 18 ans. On passe ensuite sur des valeurs d’adulte.

 

Les phosphatases alcalines sont élevées chez les enfants en raison de la croissance osseuse due à l’âge et chez la femme enceinte en raison de la production supplémentaire de ces enzymes par le placenta lors de la grossesse.

Pourquoi faire une analyse des phosphatases alcalines ?

Étant donné sa forte concentration dans les os et le foie, l’analyse des phosphatases alcalines est essentiellement effectuée pour repérer une pathologie osseuse ou hépatique, ou suivre la croissance d’un enfant. Elle permet de repérer notamment :

  • des infections hépatiques ;
  • des obstructions ;
  • la maladie de Paget ;
  • un rachitisme ou une ostéomalacie… 

Phosphatases alcalines et thyroïde sont également liées. En effet, l’hyperthyroïdie entraîne la plupart du temps des dérèglements au niveau hépatique, en particulier une augmentation de leur taux dans le sang.

Comment se déroule la prise de sang des phosphatases alcalines ?

Pour savoir si le taux de phosphatase alcaline est élevé, bas ou normal, le protocole implique en premier lieu le prélèvement d’un échantillon de sang via une ponction veineuse réalisée dans le pli du coude.

La quantité de phosphatases alcalines augmente dans les intestins après la prise d’un repas. Par conséquent, le prélèvement doit être réalisé à jeun.

Un réactif est ensuite ajouté à l’échantillon sanguin placé en tube, dont le professionnel examine ensuite le taux d’absorbance.

Que signifie des phosphatases alcalines élevées ?

Des phosphatases alcalines élevées peuvent signifier plusieurs choses. La plus simple est qu’un os qui a subi une fracture est en train de se réparer, les enzymes jouant un rôle majeur lors de la solidification des os. Elles peuvent cependant traduire aussi de nombreuses autres maladies osseuses et hépatiques, telles que :

  • la maladie de Paget : remodelage pathologique chronique des os ;
  • l’ostéomalacie : décalcification osseuse ;
  • l’hyperparathyroïdie : hyperactivité des glandes parathyroïdes ;
  • la cirrhose : inflammation du foie ;
  • le rachitisme : carence en vitamine D ;
  • l’hépatite : maladie infectieuse…
  • phosphatase alcaline élevée et cancer peuvent également être liés, en cas de présence de métastases osseuses ou cancer ostéogénique. 

Que signifie des phosphatases alcalines basses ?

Lorsque le taux de phosphatases alcalines est particulièrement bas, cela peut s’expliquer par :

  • la maladie de Wilson : accumulation de cuivre dans l’organisme ;
  • un hypothyroïdisme : production d’hormones thyroïdiennes insuffisante ;
  • une anémie pernicieuse ;
  • une carence en zinc ;
  • une hypophosphatasie ;
  • une hémolyse : destruction des globules rouges. 

À noter que certains médicaments tendent également à modifier le taux de phosphatases alcalines, comme les hypoglycémiants ou contraceptifs oraux, les anticonvulsivants ou encore les aminoglycosides.

Comment faire augmenter le taux de phosphatases alcalines ?

Vous avez une quantité de phosphatase alcaline basse ? Pour retrouver un taux normal, vous pouvez commencer par adapter votre alimentation afin de vous assurer qu’elle est suffisamment riche en calories et en apports de graisses saines. Vous pouvez également recourir à une supplémentation en zinc ou en fer. La prise d’un traitement adapté à la cause sous-jacente doit en outre être étudiée au cas par cas.

Comment faire baisser le taux de phosphatases alcalines ?

Si des phosphatases alcalines élevées ne sont pas dues à une cause physiologique comme la croissance ou la grossesse, il peut être nécessaire d’adopter un traitement particulier adapté à la maladie qui cause un excès de production de cette enzyme. Vous pouvez également limiter les aliments riches en zinc et prendre des suppléments en vitamine D afin de faire diminuer votre taux de phosphatases alcalines.



Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en médecine générale au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les médecins généralistes au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Vos questions fréquemment posées :

Pourquoi les phosphatases alcalines augmentent ?

Une augmentation des phosphatases alcalines peut avoir plusieurs causes comme une solidification des os après une fracture, une maladie hépatique, une maladie osseuse, ou un cancer.

C'est quoi les phosphatases alcalines dans une prise de sang ?

Les phosphatases alcalines sont des enzymes présentes dans de nombreux tissus de l’organisme, notamment le foie, les reins et les os. La phosphatase alcaline est dosée dans le sang pour évaluer la fonction hépatique et osseuse.

Quel est le rôle des phosphatases alcalines ?

La phosphatase alcaline est une enzyme présente dans de nombreux tissus du corps, notamment le foie, les reins et les os. Elle est nécessaire au métabolisme des os, et au fonctionnement normal du foie.

Une réserve alcaline basse est-ce grave ?

Une réserve alcaline basse peut être le signe d'insuffisances hépatocellulaires sévères et/ou d'une diminution de l'activité osseuse.

Image

1er

opérateur de santé privé en France

Image

28 000

collaborateurs

Image

45 000

naissances par an

Image

2 200 000

de patients chaque année

Image

7 500

médecins

Image

137

établissements